La carence en vitamines qui provoque la perte de cheveux

La carence en vitamines qui provoque la perte de cheveux : Les 9 plus courantes

  1. Carence en vitamines et perte de cheveux
  2. Le rôle de la supplémentation
  3. Autres causes
  4. Options de traitement
  5. Conclusion

La perte de cheveux est l’une des affections les plus répandues dans le monde. Et bien que de nombreuses personnes pensent qu’elle est due au vieillissement, à la génétique ou à une affection médicale sous-jacente, une cause souvent négligée est la carence en vitamines.

Les vitamines sont les éléments constitutifs d’un corps sain et sont essentielles à plusieurs fonctions corporelles, y compris la production de cheveux.

Il est logique de penser que si votre corps manque de ces ingrédients vitaux, vos cheveux seront l’un des aspects qui en souffriront.

La perte de cheveux, l’amincissement des cheveux et les irritations du cuir chevelu sont des symptômes de carences en vitamines. Comment savoir si vous avez simplement besoin d’améliorer votre apport ? Nous sommes là pour vous aider à le découvrir.

Cet article expliquera tout ce que vous devez savoir sur les vitamines et leur relation avec la perte de cheveux. Nous mettrons en évidence quelle carence en vitamines provoque la perte de cheveux et suggérerons des moyens faciles d’améliorer votre apport.

Nous partagerons également certaines des meilleures options de traitement éprouvées pour aider à protéger les cheveux et, espérons-le, prévenir la perte de cheveux future.

Les 9 carences en vitamines les plus courantes qui provoquent la perte de cheveux

1. Carence en vitamine B12 et perte de cheveux

L’une des carences en vitamines les plus courantes connues pour contribuer à la perte de cheveux est la carence en vitamine B12.

La B12 est une vitamine essentielle pour de nombreuses raisons. Tout d’abord, elle aide non seulement à faire pousser de nouveaux cheveux mais contribue également à nourrir vos cheveux, votre peau et vos ongles existants. Elle le fait en aidant à créer des globules rouges sains, qui transportent l’oxygène et les nutriments dans tout le corps.

Deuxièmement, la vitamine B12 aide à réguler le métabolisme des acides aminés. Les acides aminés sont les éléments constitutifs des protéines, et comme nous le savons tous, la kératine est une partie essentielle des cheveux. Sans B12, votre corps pourrait être incapable de produire une nouvelle kératine pour continuer la production de cheveux.

Les symptômes de la B12 peuvent inclure des étourdissements, des palpitations cardiaques, de la diarrhée, ainsi que de la fatigue. Vous pourriez également souffrir d’inflammation de la peau, de desquamations et de démangeaisons, endommageant les follicules pileux et réduisant considérablement la qualité des cheveux.

2. Carence en acide folique et perte de cheveux

Également connu sous le nom de folate ou vitamine B9, l’acide folique est essentiel pour des cheveux sains. Il joue un rôle significatif dans la croissance de nouvelles cellules dans tout le corps, y compris celles du follicule pileux. L’acide folique peut aider à augmenter la production de kératine, donnant ainsi l’apparence de cheveux plus épais.

Être déficient en acide folique peut entraîner une condition grave appelée anémie mégaloblastique, qui affecte principalement vos globules rouges.

La condition provoque une malformation de ces cellules ; elles deviennent trop grandes pour quitter la moelle osseuse et entrer dans la circulation sanguine.

Une quantité réduite de globules rouges peut gravement affecter la qualité et la santé des follicules pileux, car ils ont un accès limité à l’oxygène et aux nutriments. Les symptômes incluent une fatigue extrême, une faiblesse et un essoufflement.

De plus, une carence en acide folique peut réduire le niveau de kératine dans le corps ; des niveaux plus bas de kératine entraînent des cheveux plus faibles, plus fins et une croissance ralentie.

3. Carence en biotine et perte de cheveux

Aussi connue sous le nom de B7 ou vitamine H, la biotine joue un rôle central dans le maintien de la santé des cheveux, de la peau et des ongles. Elle aide à métaboliser les acides aminés, qui sont, comme nous le savons, extrêmement importants pour vos cheveux.

En tant que vitamine hydrosoluble, votre corps ne stocke pas cette vitamine. Les symptômes de la carence comprennent une peau sèche et squameuse, une inflammation, des ongles cassants et des cheveux fragiles sujets à la casse.

En général, la plupart des gens obtiennent suffisamment de biotine en suivant un régime varié. Vous pourriez développer une carence si vous ne mangez pas sainement ou si vous souffrez d’une maladie spécifique qui affecte l’absorption de la biotine, comme la maladie de Crohn.

Consultez donc votre médecin sur les moyens d’augmenter la biotine, notamment en incluant différents aliments dans votre alimentation et en prenant des compléments alimentaires appropriés.

4. Carence en riboflavine et perte de cheveux

Aussi connue sous le nom de B2, la riboflavine est une vitamine essentielle qui régule plusieurs fonctions corporelles, notamment la production d’énergie dans les cellules, nous protégeant contre les particules dommageables appelées radicaux libres, et favorisant la croissance.

Une carence en riboflavine peut entraîner une condition appelée ariboflavinose, liée à la perte de cheveux. Sans B2, les follicules ne recevront pas les nutriments dont ils ont besoin pour atteindre leur potentiel.

De plus, sans riboflavine dans le corps, les radicaux libres peuvent endommager les cellules, compromettant encore davantage vos follicules.

La riboflavine se trouve dans des aliments tels que les légumes verts feuillus, le lait, les céréales fortifiées et les œufs. La plupart des gens en ont plus que suffisamment en suivant un régime alimentaire sain et varié.

5. Carence en vitamine D et perte de cheveux

Bien que la vitamine D soit l’une des vitamines les plus connues, de nombreuses personnes n’apprécient pas vraiment son importance pour les fonctions corporelles normales. En conséquence, elles ne comprennent pas toujours le potentiel des compléments de vitamine D.

La vitamine D est essentielle pour réguler le cycle de croissance des cheveux, garantissant qu’une fois qu’un cheveu est perdu, un nouveau se développe pour le remplacer.

Des recherches ont montré qu’une carence en vitamine D peut empêcher les follicules de pouvoir relancer le cycle et faire pousser de nouveaux cheveux.

Les niveaux bas de vitamine D sont assez courants, surtout si vous vivez dans un endroit avec peu de soleil, pendant les mois d’hiver plus sombres, ou si vous ne mangez pas suffisamment d’aliments riches en vitamine.

Les compléments de vitamine D peuvent être un moyen efficace d’augmenter vos niveaux et, espérons-le, d’améliorer la santé de vos cheveux.

6. Carence en zinc et perte de cheveux

Le zinc est un oligo-élément qui effectue de nombreuses fonctions corporelles essentielles. Il stimule la croissance cellulaire, favorise la cicatrisation des plaies et soutient un système immunitaire sain. Mais le zinc est également un élément constitutif pour des cheveux sains.

Cela est dû au fait que le zinc peut aider à réguler la quantité de sébum produite. Le sébum est une substance semblable à de l’huile que les follicules du cuir chevelu produisent pour maintenir les cheveux hydratés.

Les niveaux de zinc trop bas rendent les cheveux trop secs ou trop gras, entraînant des pellicules, une folliculite et une irritation de la peau.

Non seulement cela, mais des niveaux de zinc bas peuvent affaiblir votre système immunitaire, vous exposant à des infections potentielles et à une mauvaise santé. Cela peut avoir un effet sévère sur la qualité de vos cheveux.

En tant qu’oligo-élément, vous n’avez besoin que d’une petite quantité de zinc – et pourtant, une carence est toujours assez courante, surtout si vous ne suivez pas un régime varié ou si vous avez une condition médicale sous-jacente qui empêche l’absorption du zinc.

7. Carence en sélénium et perte de cheveux

Bien que peut-être moins connu que le zinc, le sélénium est un autre oligo-élément essentiel à plusieurs fonctions corporelles, y compris la stimulation de la croissance saine des cheveux.

Le sélénium peut affecter vos cheveux de deux manières. Tout d’abord, il est lié à la production de sélénoprotéines, des protéines essentielles qui régulent et métabolisent les hormones thyroïdiennes.

Ces hormones influent sur la croissance des cheveux, et une carence en elles peut entraîner un développement retardé.

De plus, le sélénium possède des propriétés antioxydantes, qui aident à protéger votre corps (et vos cheveux) contre les radicaux libres dommageables.

Le minéral possède également des propriétés anti-inflammatoires qui peuvent considérablement améliorer l’état et la qualité de la peau, créant un environnement idéal pour la croissance des cheveux.

Étant donné qu’il s’agit d’un oligo-élément, vous n’avez besoin que d’une petite quantité de sélénium dans votre alimentation. La personne moyenne en consomme souvent suffisamment grâce aux noix, aux céréales complètes et aux fruits de mer.

Cependant, attention, car un excès de sélénium peut causer des problèmes, y compris la perte de cheveux, il est donc essentiel de trouver un équilibre.

8. Carence en fer (anémie)

Votre corps utilise le fer pour produire l’hémoglobine, une protéine qui transporte l’oxygène dans les globules rouges. En tant que tel, le fer est un minéral essentiel nécessaire pour rester en bonne santé.

Mais le fer joue également un rôle vital dans la synthèse du collagène, ce qui contribue à donner à notre peau sa force, sa résilience et son élasticité.

Une carence en fer peut avoir un impact dramatique sur vos cheveux car des niveaux d’oxygène plus bas atteignent le follicule pileux. Cela restreint la croissance des cheveux et rend les mèches faibles et cassantes.

Des niveaux de fer bas sont également liés à un système immunitaire affaibli, vous rendant plus susceptible aux infections et aux maladies.

La carence en fer est courante et peut être déclenchée par de nombreuses causes, notamment une alimentation pauvre en fer et des fonctions corporelles normales telles que la menstruation chez les femmes.

Certaines personnes peuvent également avoir des problèmes d’absorption du fer. Les symptômes courants incluent une fatigue extrême, des mains et des pieds froids, une peau pâle et des maux de tête.

Vous pouvez lutter contre une carence en fer en adoptant un régime alimentaire riche en nutriments avec des légumes verts foncés comme les épinards ou le brocoli, ou en prenant un supplément de fer.

9. Carence en vitamine C

La vitamine C a de nombreux bienfaits pour le corps. Elle peut améliorer la circulation sanguine, mais elle aide également à renforcer notre système immunitaire, garantissant que nous pouvons lutter contre les infections et les maladies qui pourraient autrement nous nuire.

Et grâce à ses propriétés antioxydantes, elle peut aider à protéger notre corps, y compris nos follicules pileux sains, contre les radicaux libres dommageables.

Cette vitamine se trouve dans divers aliments, notamment les agrumes, le jus d’orange, les légumes verts, les fraises et le kiwi. L’incidence de carence est faible dans les pays développés.

Cela dit, si vous souffrez d’une carence en vitamine C, cela peut évoluer vers une affection sévère connue sous le nom de scorbut, pouvant provoquer la perte de cheveux, l’amincissement des cheveux et la division des cheveux.

Essayez d’améliorer votre apport en vitamine C en consommant les aliments mentionnés précédemment, ou envisagez de prendre un complément de vitamine C.

Comment traiter une carence en vitamines grâce aux compléments alimentaires ?

Les compléments alimentaires peuvent être un moyen efficace de traiter toute carence en vitamines que vous pourriez avoir. Ces suppléments peuvent aider à augmenter rapidement et facilement votre apport quotidien et à rétablir la croissance des cheveux à des niveaux optimaux.

Cela dit, vous devez d’abord savoir de quelle vitamine ou de quel minéral vous manquez. C’est pourquoi il est fortement recommandé de consulter votre médecin, qui peut effectuer des tests de diagnostic, tels que des analyses sanguines, pour des résultats concrets.

Une fois identifiée, votre médecin peut suggérer divers traitements, y compris des suppléments de haute qualité, pour inverser votre carence en vitamines.

Ces suppléments peuvent se présenter sous forme de comprimés, de gélules ou de bonbons et sont largement disponibles dans la plupart des magasins en ligne, des boutiques de santé et des pharmacies.

Cela dit, vous ne devriez pas compter uniquement sur les suppléments pour augmenter votre apport en vitamines. Manger un régime alimentaire sain et varié est l’un des meilleurs moyens d’améliorer votre santé générale et de vous assurer que vos cheveux sont bien soutenus.

Concentrez-vous sur la consommation de plus de fruits, de légumes, de produits laitiers, de céréales complètes et de protéines maigres, et éliminez les graisses transformées de votre alimentation.

Autres causes potentielles courantes de la perte de cheveux

Il est important de se rappeler qu’un manque de vitamines et de minéraux n’est qu’un facteur potentiel parmi d’autres pour la perte de cheveux. Ci-dessous, huit autres possibilités que vous devez prendre en compte :

  1. Génétique L’une des raisons les plus courantes de la perte de cheveux est la génétique – certaines personnes sont prédisposées à perdre leurs cheveux. Cela inclut des conditions héréditaires telles que l’alopécie androgénétique, communément appelée la perte de cheveux de type masculin ou féminin. Si quelqu’un dans votre famille a souffert de la perte de cheveux, vous pourriez connaître une condition similaire.
  2. Changements hormonaux Les hormones peuvent jouer un rôle majeur dans la régulation du cycle de croissance de nos cheveux. Malheureusement, des déséquilibres ou des changements peuvent également contribuer à la perte de cheveux.Des événements importants de la vie tels que la grossesse et la ménopause, ainsi que certaines affections médicales telles que les troubles thyroïdiens, peuvent entraîner une chute de cheveux plus précoce que prévu.
  3. Problèmes médicaux En plus des problèmes thyroïdiens, de nombreuses autres affections médicales peuvent provoquer la perte de cheveux. Cela peut inclure tout, des infections bactériennes et fongiques à la perte de cheveux localisée causée par des troubles auto-immuns tels que l’alopécie areata ou le lupus, des troubles cutanés, et plus encore. Consultez votre médecin pour savoir si vous avez une affection sous-jacente qui affecte vos cheveux.
  4. Médicaments Certains médicaments peuvent avoir la perte de cheveux comme effet secondaire courant. Cela peut inclure des médicaments de chimiothérapie, des antidépresseurs et des médicaments hormonaux tels que la contraception.Ne cessez jamais de prendre vos médicaments sans l’avis et l’approbation de votre médecin.
  5. Carence nutritionnelle Vous devez fournir aux follicules la nutrition adéquate si vous voulez des cheveux en bonne santé. Les cheveux peuvent tomber plus tôt que prévu si vous manquez d’une certaine vitamine ou d’un certain minéral.Adressez-vous à votre médecin, qui peut effectuer des analyses sanguines pour déterminer ce dont vous avez besoin de manger davantage. Il peut recommander des suppléments pour aider à améliorer votre apport.
  6. Stress Le stress peut être un contributeur significatif à la perte de cheveux. Cela est dû au fait que lorsque nous éprouvons un stress élevé, nous produisons plus de cortisol.Le cortisol est une hormone qui peut perturber et affecter la fonction normale des cheveux. En gérant votre stress, vous pouvez aider à prévenir toute perturbation du cycle naturel de croissance des cheveux.
  7. Pratiques de coiffure Certains produits de coiffure peuvent entraîner la perte de cheveux, en particulier s’ils contiennent des produits chimiques ou des colorants agressifs. De plus, vous devriez éviter d’utiliser trop fréquemment des appareils de coiffage tels que les lisseurs, les fers à friser ou de porter des coiffures serrées, car cela peut ajouter un stress inutile aux mèches.
  8. Âge En vieillissant, nos cheveux ralentiront naturellement, deviendront plus fins et pourraient même tomber plus facilement qu’auparavant.Certaines façons de minimiser la perte de cheveux liée à l’âge comprennent l’utilisation de produits capillaires bénéfiques, une alimentation nutritive et le début de traitements de croissance des cheveux tôt. De cette manière, vous pouvez contribuer à protéger vos cheveux actuels et limiter davantage la chute des cheveux.

Cinq excellentes façons de traiter la perte de cheveux

Vous pouvez apporter des changements simples à votre mode de vie ou suivre des traitements spécifiques pour traiter votre perte de cheveux. Le choix dépendra finalement de la cause sous-jacente de votre perte de cheveux, de sa gravité et de votre état de santé général.

Comme toujours, vous devriez consulter votre médecin et demander ses recommandations sur le meilleur traitement.

Certains des cinq meilleurs moyens de corriger la perte de cheveux comprennent :

  1. Médicaments Bien qu’il existe divers médicaments qui prétendent traiter la perte de cheveux, deux des plus populaires et efficaces sont le Minoxidil et le finastéride.Le Minoxidil, également connu sous le nom de Rogaine, est une solution topique en vente libre appliquée directement sur votre cuir chevelu pour aider à prolonger la phase de croissance des cheveux.Le finastéride est un comprimé disponible uniquement sur ordonnance qui agit au niveau biologique. Il bloque des hormones telles que la testostérone, les empêchant de se transformer en dihydrotestostérone (DHT), une hormone sexuelle connue pour réduire les follicules pileux et provoquer la perte de cheveux.
  2. Chirurgie de greffe de cheveux La chirurgie de greffe de cheveux est un traitement innovant de la perte de cheveux qui peut corriger définitivement la perte de cheveux.En termes simples, un chirurgien hautement qualifié extraira des cheveux d’une partie dense de votre tête et les transplantera de manière stratégique dans les zones chauves. Cela peut être incroyablement efficace pour corriger même une perte de cheveux importante.
  3. Thérapie au plasma riche en plaquettes (PRP) La thérapie PRP est un autre traitement novateur qui utilise le pouvoir et les propriétés cicatrisantes de vos plaquettes pour favoriser la croissance des cheveux.Un échantillon de sang est prélevé et préparé, isolant les plaquettes et les facteurs de croissance. Il est ensuite réinjecté dans les zones souffrant de perte de cheveux, aidant à améliorer les nouveaux follicules pileux et à déclencher une croissance améliorée.
  4. Thérapie au laser à bas niveau (LLLT) La LLLT est une façon innovante d’aider à guérir les follicules pileux et de stimuler et maintenir la croissance de nouveaux cheveux. Un appareil émet une lumière laser à bas niveau sur les cheveux endommagés, ce qui est censé aider à rendre les mèches plus épaisses et plus fortes.
  5. Changements de mode de vie Apporter de petits changements à votre mode de vie peut aider à traiter certaines des causes les plus courantes de la perte de cheveux, notamment une mauvaise alimentation, un niveau de stress élevé et des traitements chimiques agressifs.Modifier votre routine quotidienne peut considérablement améliorer la qualité et la quantité de vos cheveux.Essayez de manger un régime équilibré riche en nutriments et en vitamines, et gérez votre niveau de stress en pratiquant une activité physique douce.Vous devriez également éviter d’utiliser des produits chimiques et des colorants agressifs, et limiter l’utilisation excessive d’appareils de coiffure tels que les lisseurs et les fers à friser.

Conclusion

La perte de cheveux peut être une expérience traumatisante, ébranlant à la fois votre confiance et votre estime de soi. Non seulement vous êtes stressé par l’amincissement de vos cheveux, mais vous pourriez également vous inquiéter de la possibilité d’une affection médicale sous-jacente.

Mais comme notre article l’a montré, les carences en vitamines peuvent contribuer de manière significative à la perte de cheveux tant chez les hommes que chez les femmes et ne doivent pas être négligées ni sous-estimées. Votre corps peut manquer de nutriments essentiels, et vos cheveux tombent en réponse.

Heureusement, cela peut être rectifié.

Mais vous devez consulter votre médecin dès que possible pour le savoir définitivement. Ils peuvent effectuer plusieurs tests de diagnostic, y compris des analyses sanguines, pour vérifier si vous manquez de quelque chose de spécifique. Ils pourront également examiner votre santé générale et finalement vous rassurer.

Avec la perte de cheveux, une chose essentielle à avoir est une attitude mentale positive. Il existe plusieurs traitements disponibles pour vous aider à protéger et à nourrir vos cheveux, et à prévenir toute future perte.


Cliquez pour Whatsapp

Vous pouvez obtenir des conseils gratuits sur la greffe de cheveux sans douleur de notre clinique.